Ministres européens de l'agriculture: L'agriculture peut contribuer à retenir le carbone dans les sols

EU2019FIMinistère de l'agriculture et des forêts
24.9.2019 13.24 | Publié en français le 24.9.2019 à 13.49
Communiqué
Photo: Lauri Heikkinen / Secrétariat général du gouvernement, Finlande

La réunion informelle des ministres de l'agriculture du 24 septembre s'est intéressée à la séquestration du carbone dans les sols en tant qu'action climatique dans le domaine de l'agriculture. Les ministres ont discuté des moyens de promouvoir la séquestration du carbone dans le cadre de la politique agricole commune de l'UE (PAC).

Cette réunion, organisée à Helsinki, était présidée par M. Jari Leppä, ministre finlandais de l'agriculture et des forêts.

Garantir le financement des actions

La séquestration du carbone dans les sols agricoles constitue l'un des principaux moyens de lutter contre les changements climatiques dans le domaine de l'agriculture. Les bonnes pratiques agricoles, qui peuvent être soutenues par la PAC, peuvent améliorer la capacité des terres agricoles à capturer le carbone atmosphérique.

D'après M. Leppä, la séquestration du carbone dans les sols permet aux agriculteurs de jouer un rôle décisif pour trouver des solutions.

"Outre atténuer les changements climatiques, la séquestration du carbone dans les sols améliore la structure et la qualité du sol, ce qui aide le secteur agricole à s'adapter à ces changements. Un sol de bonne qualité est plus productif et apporte des gains économiques pour les agriculteurs", déclare M. Leppä.

Lors de la réunion informelle, les ministres ont entendu les représentants des parties prenantes et des organisations environnementales, ainsi que les avis de la Commission européenne et du Parlement européen. Les ministres considèrent que la politique agricole commune à venir dispose de moyens suffisants pour promouvoir la séquestration du carbone, mais qu'il convient de garantir un niveau de financement adéquat.

Plusieurs pratiques peuvent contribuer à la séquestration du carbone

Les ministres ont souligné l'importance de tenir compte des spécificités locales et régionales. De plus, il convient d'améliorer les méthodes existantes pour mesurer le taux de carbone, de promouvoir les études et leur mise en pratique, ainsi que de soutenir l'innovation. Les prairies, la rotation des cultures, la réduction du travail au sol, le semis direct, le boisement et l'agroforesterie ont été mentionnés plusieurs fois comme des actions concrètes.

"Il ne faut pas oublier que la mission principale des agriculteurs est de produire des aliments. Il convient de trouver des solutions qui bénéficient tant aux agriculteurs qu'à la nature, afin de garantir la rentabilité économique de l'agriculture", a résumé M. Leppä.

Dans le cadre de la réunion, les ministres de l'agriculture se sont également rendus dans une exploitation laitière, puis sur un site de gestion forestière. Durant ces visites, les ministres ont eu l'occasion de se familiariser avec quelques bonnes pratiques pour promouvoir la santé animale, ainsi que d'en découvrir davantage sur l'importance des prairies pour la séquestration du carbone et la production agroalimentaire en Finlande.

La réforme de la PAC donne l'occasion aux États membres de promouvoir, par des mesures de soutien nationales, la séquestration du carbone dans les sols, ainsi que les autres actions climatiques réalisées dans le secteur agricole. De plus, la réforme pose des conditions d'aides obligatoires pour tous les États membres. Cette conditionnalité contribuera notamment à l'écologie agricole et au maintien des stocks de carbone dans les sols.

La réunion des ministres de l'agriculture était la dernière des six réunions informelles des ministres organisées à Helsinki par la présidence finlandaise du Conseil de l'UE.

Informations complémentaires

Ahti Hirvonen, chef d'unité, ministère de l’agriculture et des forêts, tél. +358 295 162 337
Satu Haapaniemi, conseillère spéciale auprès du ministre, ministère de l’agriculture et des forêts, tél. +358 504 005 193
Pekka Väisänen, conseiller en chef, ministère de l’agriculture et des forêts, tél. +358 295 162 480 (demandes d'interview)

Jari Leppä