Menu

Le Conseil des affaires générales a examiné la proposition de la présidence concernant le CFP

EU2019FISecrétariat général du gouvernement 10.12.2019 20.02
Dépêche
Mme Tytti Tuppurainen à la réunion du Conseil des affaires générales
Photo: Union européenne

Le Conseil des affaires générales s'est réuni à Bruxelles mardi 10 décembre. Il s'est penché sur les questions du cadre financier pluriannuel (CFP) de l'UE pour 2021-2027, des préparatifs du Conseil européen de décembre et a procédé à une audition sur la Hongrie concernant son respect des valeurs de l'UE. Mme Tytti Tuppurainen, ministre des affaires européennes et de la gouvernance des entreprises publiques, présidait cette réunion.

Le Conseil a tenu un débat d'orientation consacré au cadre financier pluriannuel 2021-2027, sur la base de la proposition que la présidence finlandaise a présentée pendant la réunion.

Le cadre financier pluriannuel et les changements climatiques figureront également à l'ordre du jour du Conseil européen des 12 et 13 décembre. Le Conseil des affaires générales a poursuivi les préparatifs du Conseil européen en examinant un projet de conclusions.

Le Conseil a procédé à une audition sur la Hongrie concernant son respect des valeurs de l'UE

Le Conseil a procédé à une seconde audition conformément à la procédure détaillée à l'article 7, paragraphe 1, du TUE, concernant la Hongrie. Cette audition s'est articulée selon trois axes: liberté académique, liberté d'expression, et indépendance de la justice ainsi que des autres institutions et droits des juges. Les ministres ont également fait le point sur la situation de l'État de droit en Pologne.

Ils ont ensuite procédé à un échange de vues sur les travaux législatifs à venir. La future présidence croate a présenté sa feuille de route pour le Semestre européen 2020.

Une action commune renforcée dans le domaine de la lutte contre les menaces hybrides 

Le Conseil a adopté des conclusions sur les efforts complémentaires pour renforcer la résilience et la lutte contre les menaces hybrides. Ces conclusions détaillent les prochaines étapes de la coopération européenne dans ce domaine, par exemple en matière d'amélioration de la protection des infrastructures critiques dans l'UE, ou encore en matière de coopération concernant l'analyse de renseignements et l'appréciation de la situation. Elles soulignent également l'importance d'une coopération cohérente entre les divers secteurs et acteurs, afin de faire face aux menaces hybrides multidimensionnelles en perpétuelle évolution, qui nécessitent une approche coordonnée de l'ensemble du gouvernement et de la société. Cela renforcera également la résilience de nos sociétés.

Tytti Tuppurainen