Menu

Les ministres européens des affaires intérieures ont discuté des accords temporaires en matière de débarquement pour la Méditerranée

EU2019FIMinistère de l´intérieur 17.7.2019 23.12 | Publié en français le 18.7.2019 à 10.24
Communiqué
Photo: Lauri Heikkinen, Sécrétariat général du gouvernement, Finlande

La présidence finlandaise du Conseil de l'UE et les ministres de plusieurs États membres et pays associés à l'espace Schengen ont discuté, en présence de la Commission, du besoin d'établir un mécanisme temporaire de solidarité plus prévisible et plus efficace afin de garantir le débarquement rapide et digne des migrants sauvés en mer.

Ce nouveau mécanisme cherchera à améliorer les dispositions présentes, puisque la Commission doit actuellement chercher des États volontaires pour accueillir les passagers de chaque embarcation, au cas par cas.

"Les États membres comprennent bien que plutôt qu'une suite d'efforts ponctuels, nous avons besoin de dispositions robustes pour poursuivre le travail des opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée. Pour que cette initiative ait du succès, la participation d'autant d'États membres que possible et le partage des responsabilités sur une base volontaire sont nécessaires. La présidence continuera à travailler à cet effet. Cela ne réduit en aucune manière le besoin de réformer le régime d'asile européen commun", a déclaré Mme Maria Ohisalo, ministre de l'intérieur finlandaise.

Les discussions sur l'avenir du régime d'asile européen commun se poursuivront jeudi.

Le commissaire Dimitris Avramopoulos et les ministres ont abordé la question de la situation en Méditerranée lors d'un dîner informel le 17 juillet, veille de la réunion informelle des ministres de la justice et des affaires intérieures.

Informations complémentaires

Directrice générale Laura Yli-Vakkuri, ministère de l'intérieur, tél. +358 40 720 22 16

Maria Ohisalo