Menu

Les ministres européens de la défense ont discuté des nouvelles technologies et du développement de la coopération en matière de défense

EU2019FIMinistère de la défense 29.8.2019 17.34
Dépêche
Photo: Jarno Saarinen / Secrétariat général du gouvernement, Finlande

L'intelligence artificielle et les nouvelles technologies, les menaces hybrides, la sûreté maritime ainsi que l'impact des changements climatiques en matière de défense étaient au cœur des discussions lors de la réunion informelle des ministres de la défense. Cette réunion, tenue à Helsinki les 28 et 29 août, était présidée par Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. La Finlande était représentée par M. Antti Kaikkonen, ministre de la défense.

Les nouvelles technologies transforment le secteur de la défense

La réunion a débuté par un dîner de travail, durant lequel les ministres ont discuté du potentiel de l'intelligence artificielle et des nouvelles technologies avec des représentants de l'OTAN, de l'ONU et des spécialistes du secteur privé. La présidence finlandaise s'est fixé l'objectif de stimuler le débat sur les effets du passage au numérique et de l'intelligence artificielle dans le domaine de la défense.

Le développement de la coopération en matière de défense bénéficie d'un large soutien

Le jeudi 29 août, les ministres ont évoqué la coopération européenne en matière de défense sous trois angles différents: les menaces hybrides, la sûreté maritime et les changements climatiques.

Le déjeuner de travail conjoint des ministres des affaires étrangères et des ministres de la défense a été consacré à la lutte contre les menaces hybrides. Le programme incluait également une séance de travail sur la sûreté maritime. C'est une question très importante pour un pays dépendant des transports maritimes efficaces, tel que la Finlande.

Dans l'esprit d'une approche globale sur le développement de la coopération en matière de défense, l'une des séances de travail s'est intéressée aux effets des changements climatiques dans ce domaine. Les changements climatiques contribuent à l'accélération du cycle de conflits et accentuent les fragilités, ce qui a un impact direct sur la sécurité et la prospérité des citoyens de l'UE. Les ministres ont évoqué, en particulier, les moyens de diminuer l'empreinte carbone du secteur de la défense. La réaction aux changements climatiques constitue l'une des priorités de la présidence finlandaise.

Antti Kaikkonen