Menu
FI SV EN DE FR

Les ministres européens de l'environnement et des changements climatiques: L'UE doit encourager une politique ambitieuse en matière d'économie circulaire

EU2019FI 12.7.2019 13.56
Communiqué
Photo: Secrétariat général du gouvernement

La deuxième journée de la réunion informelle des ministres de l'environnement était consacrée aux possibilités d'extension de l'économie circulaire à de nouveaux secteurs. Les ministres ont évoqué différentes solutions pour lutter contre les changements climatiques et pour stopper l'appauvrissement de la biodiversité.

Les ministres de l'environnement et des changements climatiques de l'UE se sont réunis les 11 et 12 juillet à Helsinki. Le commissaire européen pour l'environnement, les affaires maritimes et la pêche, M. Karmenu Vella était également présent. M. Jyrki Katainen, vice-président de la Commission, ainsi que M. Per Klevnäs, partenaire de l'entreprise Material Economics, ont abordé devant les ministres le thème de l'économie circulaire.

La circulation des matériaux pourra créer de nouveaux débouchés commerciaux

"Les changements climatiques et l'appauvrissement de la biodiversité sont les plus grands défis de notre époque. Rien que dans l'UE, la transition d'une culture du tout-jetable à une économie circulaire permettrait de réduire de moitié d'ici à 2050 les émissions de gaz à effet de serre générées par les industries. Une meilleure circulation des matières réduirait également la pression écologique exercée par la consommation. La compétitivité de l'UE doit se fonder sur la durabilité: l'atténuation des changements climatiques, une utilisation respectueuse et une meilleure longévité des ressources naturelles doivent être au cœur de l'action”, déclare Mme Krista Mikkonen, ministre de l'environnement et des changements climatiques.

Selon les ministres, nous devons tendre vers une société qui, au lieu de gaspiller les ressources naturelles, cherche à créer de nouvelles opportunités commerciales en tirant parti de la rareté des ressources et de la nécessité de résoudre des problèmes. La réduction des quantités de matériaux utilisées, la réutilisation, la réparation, la remanufacturage et le recyclage doivent orienter la production et la consommation conformément à la méthode des 6 R (refuser, réduire, réutiliser, réparer, remanufacturer et recycler). 

L'économie circulaire doit se concrétiser

Les ministres ont souligné que l'UE doit poursuivre une politique ambitieuse en faveur de l'économie circulaire. Ils ont en particulier abordé le besoin de doter l'UE d'un nouveau programme d'action en la matière – l'économie circulaire 2.0 – qui permettrait de faire progresser la mise en œuvre de l'économie circulaire et d'étendre ces mesures à tous les secteurs essentiels. Il convient d'adopter de nouvelles mesures notamment dans les secteurs de la construction, du textile, de la mobilité et de l'alimentation.

Suite à ces discussions, la Finlande cherche à préparer des conclusions sur l'économie circulaire en vue du Conseil "Environnement" de l'automne. Ces conclusions définiront la direction des futurs travaux de la Commission afin de promouvoir l'économie circulaire durant les cinq années à venir.

Solutions durables au cœur de la présidence finlandaise

La Finlande assume la présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er juillet au 31 décembre 2019. La Finlande présidera les réunions formelles du Conseil qui auront lieu à Bruxelles et à Luxembourg, ainsi que les réunions informelles des ministres organisées en Finlande.

Le développement durable est systématiquement pris en compte dans l'organisation de la présidence finlandaise. Afin de réduire au maximum les émissions générées par les transports, toutes les réunions auront lieu dans la capitale finlandaise, Helsinki. La production du matériel destiné uniquement aux fins de la présidence est également très limitée, et la Finlande ne distribuera pas les traditionnels objets de la présidence. Les fonds prévus pour ces cadeaux seront entièrement utilisés pour compenser les émissions provoquées par les vols en avion des participants.

"La Finlande assume la présidence du Conseil de l'Union européenne à une période décisive: il est grand temps de résoudre la crise de durabilité. En unissant leurs forces, les États membres de l'UE peuvent trouver des solutions pour résoudre la crise climatique et pour stopper la sixième vague d'extinction. Mais il faut le faire avant que ce ne soit trop tard. Il convient de donner une toute nouvelle dimension au leadership mondial de l'UE en matière d'environnement", résume Mme Mikkonen.

Informations complémentaires

Assistante spéciale Riikka Yliluoma, tél. +358 50 414 1682, pré[email protected]
Conseillère principale Taina Nikula, tél. +358 295 250 202, pré[email protected] (économie circulaire)
Chef de la communication Riikka Lamminmäki, tél. +358 50 576 2604, pré[email protected] (demandes d'interview)