Menu

Ministres de l'environnement et des changements climatiques de l'UE: la crise climatique et l'appauvrissement de la biodiversité causé par la surconsommation nécessitent des solutions communes

EU2019FI 11.7.2019 16.09
Communiqué
Photo: Lauri Heikkinen / Secrétariat général du gouvernement

Lors de leur réunion informelle, les ministres de l'environnement et des changements climatiques de l'UE ont discuté du renforcement des actions climatiques européennes et internationales. Durant la première journée, ils ont évoqué la stratégie à long terme de l'UE en faveur du climat, ainsi que les messages à faire passer dans le cadre du sommet sur le climat, organisé par le Secrétaire général de l'ONU en septembre prochain. Les ministres ont également abordé les objectifs de l'UE concernant la lutte contre l'appauvrissement de la biodiversité.

La réunion informelle des ministres de l'environnement a lieu les 11 et 12 juillet à Helsinki. Le commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie, M. Miguel Arias Cañete, ainsi que le commissaire pour l'environnement, les affaires maritimes et la pêche, M. Karmenu Vella, ont participé à la première journée de la réunion.

L'économie et le bien-être doivent se construire sur des bases solides

Les ministres ont constaté que les changements climatiques et la perte de biodiversité sont deux éléments de la même crise de durabilité, et que les solutions pour y faire face doivent donc être cohérentes. Dans les deux décennies à venir, l'économie et le bien-être doivent avoir de nouvelles bases plus durables, ce qui nécessite des changements significatifs dans les modes de production et de consommation des ménages et des entreprises.

"L'avenir de l'Europe dépend de notre capacité à résoudre ces problèmes. Nous devons fixer des objectifs climatiques ambitieux au niveau de l'UE et définir des objectifs concrets afin de stopper l'appauvrissement de la biodiversité. Nous devons avoir une vision claire de l'avenir pour pouvoir prendre les décisions nécessaires afin de réformer l'économie dans les prochaines années", déclare Mme Krista Mikkonen, ministre de l'environnement et des changements climatiques, qui préside cette réunion de deux jours.

Objectif: une stratégie ambitieuse en faveur du climat à l'horizon 2050

L'une des priorités de la présidence finlandaise est de parvenir à un accord politique sur la stratégie à long terme de l'UE en faveur du climat. La Finlande fera avancer ces discussions dans les différentes formations du Conseil sur la base des conclusions du Conseil européen adoptées en juin. Lors de cette réunion, les ministres ont échangé de manière informelle sur ce sujet.

"Pour que la politique climatique européenne permette d'atteindre l'objectif des 1,5 °C, nous devrions viser des émissions nettes nulles, c'est-à-dire parvenir à l'équilibre entre émissions et puits de carbone, avant 2050. Les discussions d'aujourd'hui étaient très ouvertes et nous aideront à déterminer les questions essentielles afin de parvenir à un accord avant la fin de l'année. Une grande partie des États membres soutiennent déjà cet objectif, mais il reste encore quelques détails à régler. La transition vers une société sans émissions doit se faire de manière équitable et en répondant aux préoccupations des citoyens", dit Mme Mikkonen.

Les ministres ont souligné que le leadership mondial de l'UE est plus que jamais nécessaire. Ce leadership se fonde sur l'exemple: les engagements actuels de l'UE en matière de réduction d'émissions ont déjà été intégrés dans la législation européenne. Les questions climatiques sont également prises en compte dans toutes les politiques et dans le budget.

"Le passage à l'acte de l'UE est une étape importante. Nous devons néanmoins continuer nos efforts pour stopper les changements climatiques. La présidence finlandaise a pour objectif de poursuivre les discussions visant à préparer l'UE pour la mise à jour des engagements en matière de réduction d'émissions à l'horizon 2030. Plusieurs pays ont aussi demandé à la Commission d'analyser la situation pour faciliter ce travail", déclare Mme Mikkonen.

L'année 2020 sera cruciale pour l'objectif de stopper l'appauvrissement de la biodiversité

Durant la présidence finlandaise, il convient également de préparer la position de l'UE en vue du sommet de l'ONU en 2020, lors duquel de nouveaux objectifs visant à stopper l'appauvrissement de la biodiversité devraient être fixés. Les ministres ont rappelé le rôle de l'UE en tant que leader dans la promotion de la diversité. Il convient d'établir des objectifs ambitieux et étendus, ainsi que de déterminer concrètement les actions à réaliser à l'horizon 2030, 2040 et 2050.

"Les mesures actuelles ne sont pas suffisantes. Nous devons rapidement remédier à cette situation, si nous voulons éviter des changements irréversibles. Lors des débats, nous avons clairement noté le besoin d'accélérer et de renforcer nos efforts afin de stopper l'appauvrissement de la nature. L'UE doit être capable d'évaluer toutes ses actions au regard du renforcement de la diversité. Il s'agit de préserver nos conditions de vie", dit Mme Mikkonen.

Cristiana Paşca Palmer, secrétaire exécutive du secrétariat de la convention sur la diversité biologique et vice-secrétaire générale de l'ONU, est intervenue devant les ministres pour évoquer la biodiversité. Les ministres poursuivront le débat sur les efforts de l'UE pour stopper l'appauvrissement de la biodiversité à l'automne prochain. L'objectif est de parvenir à des conclusions du Conseil sur ce sujet avant la fin de l'année.

La Finlande assume la présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er juillet au 31 décembre 2019. La Finlande présidera les réunions formelles du Conseil qui auront lieu à Bruxelles et à Luxembourg, ainsi que les réunions informelles des ministres organisées en Finlande. Pendant sa présidence, la Finlande accueillera six réunions informelles des ministres et plusieurs réunions de groupes de travail et d'experts au Palais Finlandia d'Helsinki.

Informations complémentaires

Assistante spéciale Riikka Yliluoma, tél. +358 50 414 1682, pré[email protected]
Négociatrice en chef de la Finlande pour les questions climatiques Outi Honkatukia, tél. +358 50 341 1758, pré[email protected] (climat)
Conseillère principale Marjo Nummelin, tél. +358 40 523 3710, pré[email protected] (climat)
Conseillère principale Marina von Weissenberg, tél. +358 295 250 321, pré[email protected] (biodiversité)
Chef de la communication Riikka Lamminmäki, tél. +358 50 576 2604, pré[email protected] (demandes d'interview)