Menu

Timo Ritonummi: La Conférence "Plan SET" d'Helsinki cherche à promouvoir des technologies faibles en carbone pour faire face aux défis climatiques

Ministère de l'emploi et de l'économie 29.10.2019 8.53
Édito
Photo: ministère de l'emploi et de l'économie

L'accord de Paris sur le climat définit des objectifs stricts de réduction des gaz à effet de serre. Certains États se sont fixé des objectifs encore plus ambitieux, comme la Finlande, qui vise la neutralité carbone avant 2035. La conférence "Plan SET", organisée par la Finlande à la mi-novembre, réunira à Helsinki les spécialistes du secteur de l'énergie pour discuter des technologies énergétiques et des moyens de promouvoir les bonnes solutions climatiques à travers la recherche et l'innovation.

Le plan stratégique européen pour les technologies énergétiques, dit "plan SET", regroupe les 28 États membres de l'UE, ainsi que l'Islande, le Norvège, la Suisse et la Turquie. Les progrès réalisés sont évalués chaque année lors des conférences plan SET. L'édition de cette année sera organisée les 14 et 15 novembre à Helsinki, au Palais Finlandia. Elle réunira plus de 400 représentants des domaines de l'industrie, de la recherche et de l'administration afin d'évoquer les moyens de réaliser les objectifs européens communs en matière d'émissions, d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique.

La conférence d'Helsinki se concentrera sur les thèmes suivants: les industries, les énergies renouvelables et le nucléaire, les réseaux électriques, les systèmes de propulsion pour les transports de l'avenir et les questions financières. La conférence sera inaugurée par M. Antti Rinne, premier ministre finlandais. M. Petteri Taalas, secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), et Mme Mechthild Wörsdörfer, directrice durabilité, technologie et perspectives de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), figureront parmi les panélistes. L'événement est centré sur la participation et le dialogue.

La recherche, le développement et l'innovation jouent un rôle pertinent pour la réduction des émissions, la compétitivité et l'emploi. Il convient d'accélérer les efforts concernant l'action climatique et l'introduction des nouvelles technologies afin de pouvoir atteindre les objectifs établis. Étant donné les contraintes imposées par le principe de coût-efficacité, il s'agit d'un travail énorme. Si les Européens sont en bonne position dans la recherche de base, d'autres États et régions ont dépassé l'Europe dans la mise en service des nouvelles technologies.

Le plan SET, amorcé en 2008, vise à promouvoir le partage d'expériences, à rassembler des ressources au niveau européen et à élaborer des projets communs. Il s'articule autour de 14 feuilles de route (en anglais) et de leur mise en œuvre. Les représentants du secteur industriel et du domaine de la recherche, ainsi que les États participants au plan SET et la Commission européenne, y sont impliqués.

Timo Ritonummi, Conseiller ministériel (industrie)