Menu

Le Premier ministre Antti Rinne: La résolution de la crise climatique peut constituer le prochain exploit européen

EU2019FI 1.7.2019 9.36
Édito
Pääministeri Antti Rinne Kesärannassa
Le Premier ministre Antti Rinne à la résidence officielle de Kesäranta. Photo: Secrétariat général du gouvernement / Laura Kotila.

Chers amis européens, chères amies européennes! J'ai l'honneur de m'adresser directement à vous, les Européens. Je m'adresse à vous, que vous viviez à Kalix, dans le nord de la Suède, à Krosno, en Pologne, à Nice, dans le sud de la France, à Bologne, en Italie ou à Bad Segeberg, au nord de l'Allemagne.

Je vous écris, car mon pays, la Finlande, assumera la présidence du Conseil de l'Union européenne à partir du 1er juillet, et que je suis le Premier ministre de la Finlande. Je suis européen, comme vous. Et j'en suis fier.

Hors de l'Union européenne, connaissez-vous un seul endroit au monde où une coopération internationale de ce type serait mise en place? Nous sommes un cas exceptionnel, au sens positif du terme. Unique. C'est le mot qui décrit le mieux l'histoire européenne.

Aujourd'hui, quand des Allemands traversent la frontière afin de rendre visite à leurs amis en France, il est difficile de croire que ces deux pays se sont affrontés deux fois durant le 20e siècle, dans des guerres violentes et sanglantes.

Dans ce continent qu'un mur et des barbelés divisaient il y a seulement 30 ans, une génération complète, qui ne connaît que la libre circulation, est née et a grandi.

Ce continent, qui a vécu les atrocités du totalitarisme et des guerres, et qui a été témoin d'un terrible génocide il y a 80 ans, se trouve aujourd'hui au premier rang mondial des défenseurs de la démocratie et de la paix.

Notre histoire unique est source de fierté, mais elle engendre aussi de grandes responsabilités, car l'UE fait maintenant l'objet de nouvelles attentes. Garantir la stabilité et la paix se trouvent toujours au cœur des actions de l'UE, mais d'autres questions majeures touchant l'humanité attendent également des réponses.

En effet, alors que l'on nous rappelle chaque jour l'instabilité du monde, il est nécessaire d'y opposer des forces stabilisatrices. Il faut des puissances qui recherchent la coopération plutôt que les conflits, et comprennent que cette coopération est une précondition aux solutions durables.

Nous avons besoin de celles et ceux qui osent défendre la liberté d'expression, la démocratie, la justice, les droits de l'homme et l'État de droit, en cette période où les tenants d'une ligne dure sont trop souvent perçus comme les plus courageux. C'est la mission de l'Union européenne, tant en Europe qu'ailleurs dans le monde.

Europe durable – Avenir durable

Le slogan de la présidence finlandaise est Europe durable – Avenir durable. Pour moi, la durabilité, c'est un avenir socialement, économiquement et écologiquement durable pour tous les Européens et pour toute l'Europe.

Partout, en Europe et dans le monde, chacun s'inquiète des changements climatiques. Et au-delà de l'inquiétude, chacun demande des solutions. Quand j'étais jeune, les adolescents séchaient les cours pour faire de la mobylette ou pour voir leurs amis; les jeunes Européens d'aujourd'hui se réunissent pour manifester devant les parlements nationaux afin de faire part d'une question qui les préoccupe: la crise climatique.

Ils n'ont qu'un seul message à nous faire passer à nous, responsables politiques: "Prenez les décisions communes pour lesquelles vous avez été élus! Prenez les décisions nécessaires pour sauver l'avenir de l'humanité et de notre planète!"

Durant la présidence finlandaise, ces jeunes seront non seulement entendus, mais nous leur répondrons. Pendant notre présidence, nous voulons démontrer que la volonté politique – le principal élément pour pouvoir stopper la crise climatique – est une ressource renouvelable.

Quelques personnes m'ont demandé pourquoi le programme gouvernemental commence par les mots "changements climatiques". La réponse est très simple. Le programme gouvernemental commence par ces mots, parce que nous ne voulons pas que ce soient les derniers mots de l'humanité.

Je suis convaincu que la coopération, couplée à une politique courageuse tournée vers l'avenir, permettront de réaliser une Europe et un avenir durables. Ainsi notre histoire unique pourra continuer. La résolution de la crise climatique peut constituer le prochain exploit européen, qui suscitera l'étonnement et les louanges à l'avenir. La présidence finlandaise s'engage à poursuivre cet objectif. Le moment est venu pour nous de trouver les solutions.

Antti Rinne, Premier ministre

Antti Rinne