Menu

La croissance inclusive repose sur le bien-être et les connaissances

Les conditions économiques et la situation de l'emploi en Europe se sont améliorées, mais nous devons faire face à la pénurie de main d'œuvre qualifiée, un problème majeur. Les politiques sociales de l'UE joueront un rôle essentiel à l'égard du renforcement de la disponibilité de main-d'œuvre qualifiée sur le marché intérieur.

Les personnes inactives en bénéficieront aussi, car la hausse du taux d'emploi contribue au renforcement et à la stabilisation des bases financières des États providence. La présidence finlandaise tient à rappeler que garantir le bien-être des citoyens est un des objectifs fondamentaux de l'UE. L'Europe doit devenir le numéro un mondial dans les domaines de l'éducation et de la recherche.

Pendant la présidence finlandaise, il est important

  • de promouvoir la disponibilité de main-d'œuvre qualifiée et la mobilité des travailleurs 
  • de promouvoir l'apprentissage tout au long de la vie par une stratégie appropriée
  • de faire avancer le programme Erasmus afin de renforcer l'éducation, les connaissances et la mobilité 
  • de débattre du modèle européen de "Super-université", basé sur la mise en réseau des établissements d'enseignement supérieur
  • de faire progresser l'économie du bien-être, cette nouvelle approche selon laquelle le bien-être améliore la productivité et stimule la croissance économique
  • de renforcer l'égalité entre les femmes et les hommes dans le monde du travail, et
  • de soutenir l'inclusion des jeunes.

Contexte: Les compétences de l'UE en matière de politique de l'emploi et de politique sociale sont limitées

La politique de l'emploi et la politique sociale ont pour objectif d'améliorer la qualité et le niveau de vie de chacun. L'UE s'efforce de renforcer l'emploi et les conditions de vie et de travail, ainsi que de s'assurer que les États membres prennent soin de la santé de leurs citoyens.

Cependant, la politique de l'emploi, comme la politique sociale, relève avant tout de la compétence des États membres. L'UE établit des objectifs communs, évalue des mesures prises au niveau national, fait circuler des informations sur les bonnes pratiques et donne des recommandations aux États membres. Jusqu'à présent, l'UE s'est limitée à adopter des lois sur le niveau minimal des normes et des droits.

Trois étapes importantes concernant les politiques de l'UE en matière d'emploi et d'affaires sociales: 

  1. Le Parlement européen, le Conseil et la Commission européenne ont adopté une déclaration commune sur le socle européen des droits sociaux lors du sommet de Göteborg en novembre 2017. Ce socle énonce 20 principes et droits pour soutenir un équitable et bon fonctionnement des marchés du travail et des systèmes de protection sociale. 
  2. Le Conseil européen a adopté la stratégie Europe 2020 en juin 2010. Il s'agit de la stratégie de l'UE pour l'emploi et la croissance, qui a pour principaux objectifs de renforcer l'emploi et l'éducation ainsi que de lutter contre la pauvreté et d'assurer l'inclusion sociale.
  3. Le Traité de Rome prévoyait déjà en 1957 la coordination des régimes nationaux de sécurité sociale. 

En savoir plus sur les priorités de la présidence finlandaise

EU2019FI document de fond: L'économie du bien-être dans l'UE

EU2019FI document de fond: Politique européenne d'égalité: regard vers l'avenir

En savoir plus sur les politiques de l'UE en matière d'emploi et d'affaires sociales

Conseil: Conseil "Emploi, politique sociale, santé et consommateurs" (EPSCO) 

L'UE: Emploi et affaires sociales