Menu

Une politique commerciale ambitieuse, ouverte et fondée sur les règles

Les tensions accrues du commerce international, ainsi que le protectionnisme, tendance à protéger la production nationale de la concurrence étrangère, constituent un défi pour l'économie européenne. Dans ce contexte, l'UE doit défendre le système commercial multilatéral et s'opposer à la création de nouveaux obstacles au commerce.

Une politique commerciale ambitieuse, ouverte et fondée sur les règles est le meilleur moyen de soutenir la compétitivité de l'UE, ainsi que sa position en tant que partenaire commercial attractif. L'UE doit ouvrir de nouveaux marchés et renforcer les règles communes afin de promouvoir la croissance économique et l'emploi en Europe.

Pendant la présidence finlandaise, il est important   

  • de renforcer le système commercial multilatéral
  • de réformer l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et de maintenir son système contraignant de règlement des différends
  • de poursuivre les négociations en vue de conclure des accords commerciaux ambitieux et équilibrés avec des partenaires essentiels
  • de renforcer le caractère contraignant des objectifs du développement durable intégrés dans les accords commerciaux de l'UE
  • d'assurer une entrée en vigueur rapide et une mise en œuvre efficace des accords négociés
  • de continuer les discussions en vue de renforcer les relations commerciales entre l'UE et les États-Unis
  • de promouvoir des relations commerciales et d'investissement équilibrées avec la Chine.

Contexte: L'UE veut promouvoir un commerce mondial ouvert et équitable  

L'UE est le premier exportateur de produits industriels et de services dans le monde. En vingt ans, le commerce entre l'UE et le reste du monde a plus que doublé, et sa proportion constitue déjà un tiers du PIB de l'UE. Pour les citoyens, le commerce international apporte d'importantes bénéfices économiques, générateurs de bien-être.

L'UE est dotée d'une politique commerciale commune, dont la Commission européenne, le Conseil (c'est-à-dire les États-membres) et le Parlement européen définissent ensemble les orientations. La Commission assure les négociations de l'UE relatives aux accords commerciaux sur la base d'un mandat adopté par les États membres. L'adoption des accords commerciaux négociés par la Commission européenne nécessite l'approbation du Conseil et du Parlement européen.

Trois étapes importantes concernant la politique commerciale commune de l'UE:

  1. Le Traité de Rome, signé en 1957 et constituant la Communauté économique européenne qui précédait l'UE, prévoyait déjà l'objectif d'une politique commerciale commune.
  2. L'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne a renforcé le rôle du Parlement européen en matière de politique commerciale commune. Conformément à ce Traité, la politique commerciale commune est menée dans le cadre des principes et objectifs de l'action extérieure de l'Union.
  3. L'accord de partenariat économique UE-Japon est entrée en vigueur le 1er février 2019. La zone d'échange ainsi crée couvre 600 millions de personnes, et elle représente presque un tiers du produit intérieur brut mondial et environ 40 % des échanges à l'échelle mondiale.

En savoir plus sur la politique commerciale de l'UE 

Conseil de l'Union européenne: Politique commerciale de l'UE  

Commission européenne: Négociations et accords de l'UE en matière de commerce (en anglais)