Les ministres chargés du développement se sont intéressés à la réforme de l'architecture financière pour le développement

EU2019FIMinistère des affaires étrangères 25.11.2019 16.30
Dépêche
Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et M. Ville Skinnari, ministre de la coopération au développement et du commerce extérieur.
Photo: Union européenne

Le Conseil des affaires étrangères de l'UE s'est réunie, dans la formation des ministres chargés du développement, le 25 novembre à Bruxelles. Les ministres ont évoqué, entre autres, l'architecture financière pour le développement, l'aide au développement à destination des pays en transition, ainsi que les défis de l'apprentissage en Afrique, abordés sous l'angle de l'égalité hommes-femmes.

Le Conseil des affaires étrangères est présidé par Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. La Finlande était représentée par M. Ville Skinnari, ministre de la coopération au développement et du commerce extérieur.

La réforme de l'architecture financière pour la coopération au développement au cœur des discussions

Le Conseil des affaires étrangères ont débattu de la réforme de l'architecture financière européenne pour le développement. Les besoins financiers croissants en Afrique, l'accroissement de la population, la pauvreté et les changements climatiques, ainsi que les tensions sociales et les migrations qui s'en suivent, nécessiteront toujours plus d'investissements. La présidence finlandaise du Conseil de l'UE a activement cherché de stimuler le dialogue entre les États membres concernant les différentes options pour réformer l'architecture financière pour la coopération au développement.

La réforme de l'architecture financière européenne est une question politique essentielle pour la politique étrangère et de sécurité commune de l'UE dans son ensemble. Le soutien financier et les autres formes d'assistance doivent mieux soutenir nos objectifs politiques communs. C'est le seul moyen d'assurer que l'UE puisse faire face aux défis géopolitiques et à d'autres enjeux internationaux.

– M. Skinnari, ministre de la coopération au développement et du commerce extérieur

L'égalité hommes-femmes dans le domaine de l'éducation en Afrique figurait également à l'ordre du jour

Eu égard à la politique de développement, la présidence finlandaise a accordé une attention particulière à l'égalité des genres et au partenariat entre l'UE et l'Afrique. À l'initiative de la présidence finlandaise, les ministres chargés du développement ont discuté, au cours du déjeuner, de l'éducation en Afrique sous l'angle de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Les ministres ont également discuté de la mise en œuvre des conclusions récentes sur la démocratie dans les pays partenaires, ainsi que de l'aide de l'UE destinée à l'économie éthiopienne et au Soudan en transition. Les ministres ont aussi été informés de l'état d'avancement des négociations sur le futur partenariat entre l'UE et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), compte tenu du fait que le cadre de Cotonou arrive à expiration en 2020.

À l'initiative de la présidence finlandaise, les ministres ont adopté des conclusions du Conseil relatives à l'aide et au droit humanitaires, les premières en la matière depuis dix ans. Ces conclusions incluent des engagements forts concernant notamment la protection des personnes vulnérables, comme les handicapés, et transmettent ainsi un message politique important de la part de l'UE.

Ville Skinnari