Meny

Jaakko Weuro: Le marché financier doit également se préparer à faire face aux menaces hybrides

Ministère des finances 12.9.2019 9.02
Édito

Un système financier opérationnel soutient le bon fonctionnement de l'économie et de la société. Ainsi, une attaque ciblant ses points critiques mettrait toute la société à genoux. Durant sa présidence du Conseil de l'UE, la Finlande lancera un débat politique à propos de nouvelles menaces pesant sur les marchés financiers et des éventuels moyens de lutter contre elles.

Les ministres des finances des États membres et les gouverneurs des banques centrales aborderont ce sujet lors d'une réunion informelle les 13 et 14 septembre à Helsinki.

Cyberattaques, pression et fausses informations

Dans le cas des menaces hybrides, des acteurs étatiques ou non étatiques utilisent, de manière coordonnée, des méthodes variées afin d'atteindre des objectifs spécifiques sans franchir le seuil d'une guerre déclarée officiellement. Il peut s'agir de différentes activités coercitives, diplomatiques, militaires, économiques ou techniques, compromettant la sécurité et mêlant des méthodes conventionnelles et non conventionnelles.

Les cyberattaques, ainsi que les campagnes visant à diffuser de fausses informations et à susciter des tensions sociales, sont par exemple des activités hybrides. Elles peuvent avoir pour objectif de porter atteinte aux systèmes critiques, tels que l'approvisionnement de l'énergie et les réseaux informatiques.

Les réseaux informatiques sont vulnérables

Le marché financier n'est pas à l'abri des éventuelles interférences hybrides. S'appuyant sur les réseaux et les systèmes informatiques internationaux, ainsi que sur la confiance du public, le marché financier constitue une cible particulièrement vulnérable.

Une attaque bien planifiée et ciblée contre les points critiques du système financier mettrait toute la société à genoux. Même une perturbation de courte durée peut provoquer des pertes économiques considérables et semer la peur parmi la population.  

L'UE a reconnu le bon fonctionnement du système financier comme l'un des éléments critiques du cadre stratégique de lutte contre les menaces hybrides. Cependant, les États membres n'ont jamais évoqué ce sujet au niveau politique, et les activités entreprises ont principalement visé l'amélioration des échanges de données techniques en matière de menaces informatiques.

L'infrastructure doit être protégée

Du fait du lien qu'elle établit entre sécurité intérieure et extérieure, la lutte contre les menaces hybrides rend indispensable une coopération étroite entre les autorités de divers secteurs. L'initiative de la Finlande concernant la préparation du secteur financier face aux menaces hybrides s'inscrit dans un contexte plus large, qui est abordé lors de nombreuses réunions ministérielles durant la présidence finlandaise. Il s'agit de l'une des priorités de celle-ci.

Il est important de protéger les infrastructures critiques en Europe afin de pouvoir contrer les menaces hybrides. Ceci concerne également le marché financier. S'agissant de la stabilité du marché financier, il est également essentiel d'identifier les menaces hybrides dans le cadre du contrôle et de la règlementation ainsi que dans le cadre de la gestion des risques au niveau des opérateurs du marché même.

Jaakko Weuro, Conseiller, services financiers, Représentation permanente de la Finlande auprès de l'Union européenne